Les Sites Historiques

La mémoire de la Guinée est pleine d’histoire depuis des sites du moyen Âge africain comme Niani, Capitale de l’Empire du manding, aujourd’hui petit village dans la préfecture de Mandiana, le balafon de Soumaoro KANTÉ ou Sosso Bala, légué au griot Nyankoumadoua (Balla Fassakè Kouyaté) l’ancêtre des griots Kouyaté, gardé par la famille Dokala repose à Niagassola dans la préfecture de Siguiri.

Jusqu’aux cités précoloniales -Bissandougou capitale de l’Empire de Wassolon dans la préfecture de Kankan, Timbo, Foungoumba et Porédaka respectivement capitale politique, religieuse et juridique du Foutah théocratique dans la préfecture de Mamou.

La tombe d’Almamy Bocar Biro Barry à Botore dans la préfecture de Mamou et celle de Zégbéla Togba Pivi à Zégbéla dans la préfecture de Macenta.

Le fortin de Boké à Boké, le fortin de Niagassola à Siguiri où les ruines sont encore visibles et le pénitencier de Fotoba sur l’île de Fotoba.
En passant par les sites négriers de Farinyah, de Domiyah et de Sama Pauliah dont les restes sont encore vivaces.

Ces vestiges et ruines ont été des lieux qui ont joué des rôles prépondérants dans l’établissement et le maintien de l’hégémonie des envahisseurs. Ils font remonter le temps dans une ambiance tranquille, prompte à la sérénité, à la méditation et surtout au souvenir.

  • Saint Jospeh de Boffa

  • Le monument de 22 novembre

  • Le Fortin de Boké

  • La case à palabre de dalaba

  • La Mosquée Fayçal de Guinée

  • La Cathédrale Sainte marie de kaloum

Bienvenue en Guinée